Aller au contenu principal

Soudage d'acier faiblement allié

Solutions SAF-FRO pour les applications de soudage et coupage des aciers faiblement alliés

Les aciers faiblement alliés sont des aciers comprenant un faible pourcentage, généralement inférieur à 8 %, d'éléments d'alliage (chrome, nickel, molybdène, manganèse, vanadium, etc.). La combinaison de ces éléments d'alliage confère des caractéristiques spécifiques aux aciers faiblement alliés. Par exemple, le molybdène permet d'augmenter la résistance des matériaux, le nickel de le rendre plus ferme, le chrome d'optimiser la résistance thermique, la rigidité et les propriétés anticorrosion. Les aciers faiblement alliés sont largement utilisés dans de nombreuses applications industrielles : engins de terrassement et de chantier (grues), navires, sous-marins, ponts et chaussées, pipelines, plates-formes pétrolières, chaudronnerie.

Le coupage thermique des aciers faiblement alliés peut s'effectuer à l'oxygaz, mais il est préférable de privilégier le coupage au plasma afin de réduire la zone réchauffée.
L'assemblage par soudage des aciers faiblement alliés peut s'effectuer avec la quasi-totalité des procédés de soudage à l'arc (description des équipements requis fournie plus haut dans la section dédiée aux aciers non alliés).
Il est essentiel de bien choisir le métal d'apport afin d'obtenir des soudures de bonne qualité.
SAF-FRO propose une gamme étendue de métaux d'apport (voir les consommables de soudage). Veuillez contacter notre service ingénierie qui vous aidera à sélectionner le métal d'apport le mieux adapté à votre application.

Aciers à haute limite d'élasticité

Le terme acier à haute limite d'élasticité désigne un groupe d'aciers spécifiquement développés pour une meilleure résistance aux agents atmosphériques. L'acier à haute limite d'élasticité utilise une couche de protection à sa surface. Communément appelés aciers Corten, ces aciers sont très utilisés sur les grands chantiers, pour la construction des ponts, ou encore les applications de transport maritime (conteneurs).

Aciers résistants à la chaleur

Les aciers résistants à la chaleur sont utilisés dans les applications pour lesquelles la résistance aux hautes températures constitue un facteur essentiel. Il s'agit d'un acier très résistant, notamment aux écarts importants de température. Il est très largement répandu dans les applications industrielles comme les fours, les échangeurs de température et les incinérateurs, avec des températures dépassant les 1 100 °C. Ces aciers affichent une excellente résistance à la corrosion, à la déformation, à l'oxydation et à la fragilité due à l'hydrogène. Ces aciers sont généralement composés de nickel, de titane, de chrome (pour une résistance supérieure à la corrosion) et de molybdène (pour une meilleure résistance aux tensions de traction et aux hautes températures).